Note:  ceci n’est pas un article à saveur politique.

Qu’on soit fédéraliste ou péquiste, la fête nationale du Québec est un événement phare dans notre calendrier. Je l’avoue, la St-Jean est d’abord pour moi un prétexte idéal pour faire la fête, car en plus de me laisser emporter par cette ivresse généralisée à propos de je ne sais trop quoi, le lendemain du fameux 23 juin est aussi une journée de congé qui adonne drôlement bien quand elle tombe un vendredi ou un lundi!  On peut ainsi se permettre le « long weekend », escapades romantiques, voyages thématiques, rencontres ludiques.  Pour les plus puristes, la fête Nationale permet de célébrer l’histoire et l’identité distincte de notre belle province… et de manger une grosse poutine sans culpabilité (mon correcteur souligne « poutine » en rouge, semble-t-il que notre mets favori n’est pas vraiment reconnu dans le dictionnaire Firefox!?!)

Bref, bonne St-Jean à toutes et tous, bon lendemain de brosse et bon congé.  On l’aime notre belle province… non?

Publicités