Fuck la mode

Okay, c’est rare que je sors ma plume sur notre blog, mais aujourd’hui on dirait que je sens le besoin de m’expliquer.  Je vous l’ai peut-être déjà dit:  je n’aime pas la mode.  Je sais, quel paradoxe!  Je vous explique mon point de vue; j’aime les fringues et le style, mais je n’aime pas ce que « la mode » devient lorsqu’elle est commentée et classifiée; je n’aime pas comment on claim les « in » et les « out » de la mode aujourd’hui.  Mais je me répète; j’aime les fringues, j’aime les styles et surtout leur évolution.  J’adore changer de look et jouer avec les « tendances » (autre mot que je trouve over-played, au secours!).  Je ne comprends juste pas les blogs de mode qui s’essoufflent à bitcher une tendance et en adorer une autre et ce le temps d’une semaine.   Au fond, who cares?  À cette question, je réponds: tout le monde, et moi aussi!  Malgré que ça me gosse de lire ces idées arrêtées, souvent éphémères et parfois prétentieuses, ma routine quotidienne de blogs est rigoureuse,  mais je peux affirmer que je serai toujours plus influencée par ce que j’y vois que par ce que j’y lis.

Ceci étant dit, le blog de Boat People en est aussi un de mode… un blog qui se veut être un scrapbook virtuel de mes inspirations du moment, et non une to do list du style.  Tu y prends ce que tu veux ou tu y prends rien pantoute.  C’est ma façon de partager mon regard sur les styles présents, ceux qui sont passés et qui reviendront certainement.  Car dans tout ça, le plus tordant c’est que peu importe ce qu’on dise « in » aujourd’hui et « out » demain, ce n’est qu’une question de timing!  Tant qu’à moi, il ne devrait pas y avoir de bonne ou de mauvaise réponse, juste plein de monde avec des styles différents! (merci à Internet pour ça, comme le regard génial de  Style Rookie , Karla ou Keiko Lynn)

Alors pourquoi le vintage?

À notre époque, les grands courants de mode ont été revisités maintes et maintes fois.  C’est pourquoi le vintage me branche particulièrement, parce que ça veut dire acheter l’authentique au lieu de la copie.  C’est comme avoir dans ton salon, et pour le même prix, la chaise Eames originale au lieu d’acheter le rip-off made in China.  Tu vas avoir travaillé pour l’avoir et tu n’auras exploité personne en plus, pas si mal eh?

Voici donc mon scrapbook… patchwork!

J’avais donc besoin de vider mon ptit sac car je m’apprête à vous mettre en pleine face une grandiose explosion de patchwork et je ne suis pas certaine que tout le monde va apprécier.  Je crois que le phénomène de « hate » pour le patchwork est particulièrement prononcé au Québec.  Perso, bien que l’image qu’on a de ce style soit complètement brûlée à cause de vous savez qui, j’ai du love pour ce look.   C’est grâce à une jolie robe vintage que j’ai trouvé il y a trois mois que mon coeur s’ouvre pour le patchwork (la robe n’est pas encore en ligne mais voyez sa photo juste ici).  Je vous laisse apprécier ce qui suit… ou non!

Publicités